melissmell l'ankou

L’Ankou, de Melissmell

Melissmell… alias Mélanie Coulet. Une voix éraillée, rock, puissante et mélodieuse… unique. Elle voulait chanter comme eux, “faire cette musique là”, celle de Ferré, de Brel, de Noir désir… Bien qu’inclassable, nous pourrions parler de chansons contestataires d’aujourd’hui, qui prends aux tripes, libres.

L’Ankou, ce “passeur d’âmes” incarnant la mort dans des légendes bretonnes, rode régulièrement autour de Melissmell pour de nombreuses raisons que nous n’aborderons pas ici. Elle fait partie de ces artistes qui savent de quoi ils parlent et ça se sent. A croire qu’elle chante à chaque fois comme pour la dernière fois.

Concernant la chanson “le pendu”, Melissmell a des références ! C’est de François Villon, “la ballade des pendus”, et de Rimbaud, “l bal des pendus”, dont elle s’inspire. Cette chanson précise a été écrite après les attentats de Charlie, sur le vif et cela lui donne tout son sens.

Je vous renvoie vers deux articles en ligne pour mieux comprendre le personnage, les textes, en savoir plus sur les auteurs compositeurs et les musiciens qui l’accompagnent.

Chronique Rock par Bérénice sur La Grosse Radio

Interview de Melissmell sur RFI par Bastien Brun

 

 

 

Retourner à la page précédente