S (2)

Trésor 4 : Incunable bis

La traduction latine du mot incunable signifie « langes d’un nouveau-né » évoquant ainsi le berceau. Cela fait référence aux origines d’une civilisation.

Les plus vieux imprimés ne présentaient pas les mêmes repères que les livres contemporains : absence de la page de titre, de la pagination et le plus souvent inexistence de la ponctuation. De plus, les textes étaient organisés par colonnes, deux ou trois par page. Le livre avec la constitution qu’on lui connaît aujourd’hui apparaît autour des années 1540.

L‘incunable présenté ici date de 1483. Il a été imprimé à Venise, il s’agit d’un ouvrage de médecine. Le texte est en latin, rédigé en gothique. Sa reliure, plus contemporaine, est en cuir retourné appelé daim, agrémentée de fermoirs. Les espaces réservés aux lettrines sont vides. Cependant, une main d’époque a parfois pris la peine d’en représenter. De nombreuses annotations en marge appelées « marginalia » sont également remarquables.

S (3)S (4)S

Retourner à la page précédente